Atelier d’évaluation du processus électoral de 2020 avec les Membres des Forces de défense et de sécurité, Bujumbura le 7 septembre 2020.

 La CENI a organisé un atelier  national d’évaluation du processus électoral de 2020 avec les Représentants des Forces de Défense  Nationale  et ceux de  la police Nationale du Burundi.

Le Président de la CENI, le Docteur Pierre Claver KAZIHISE, leur a informé de l’objectif de l’atelier. Il s’agit de : mettre en relief les difficultés rencontrées et   de proposer les voies de solution pour améliorer les futures élections.

 Il a remercié les forces de défense et de sécurité d’avoir donner une contribution très appréciée en assurant la sécurisation du processus électoral de 2020.

Ils ont assuré notamment la sécurisation des Membres du Bureau de la CENI, des agents électoraux, des locaux et entrepôts de la CENI  et la sécurisation du transport du matériel électoral.

Les échanges et débats ont été réalisés après les exposés présentés par les Commissaires de la CENI,  sur les thèmes suivants :

  • Le cadre légal ;
  • Le contentieux électoral ;
  • La communication électorale ;
  • L’éducation civique et électorale ;
  • Les opérations électorales ;
  • L’observation électorale.

 Les recommandations issues des échanges sont :

  • Revoir  le cadre légal en ce qui concerne les élections des conseillers de colline ou de quartier pour permettre  à tous les électeurs inscrits de voter pour leur quartier ;
  • Bien élaborer les termes de référence des agents électoraux et les faire respecter ;
  • Veiller à ce que la colline soit administrée par un résident comme prévu par la loi ;
  • Appliquer les mêmes sanctions pour une même infraction électorale ;
  • Inclure les FDNB et les FDN dans les groupes cibles d’éducation électorale ;
  • Renforcer l’éducation électorale en ce qui concerne l’utilisation des bulletins de vote ;
  • Renforcer le système de communication électorale en synergie ;
  • Réduire la nuisance des réseaux sociaux et des médias illégaux sur le processus électoral ;
  • Augmenter les délais de distribution des cartes d’électeurs ;
  •  Associer les Forces de l’ordre et de Sécurité  dans les préparatifs de déplacement du matériel électoral vers les bureaux de vote et leur retour dans les CECI pour une bonne efficacité.
  • Clôturer les opérations de vote avant 16h pour terminer le dépouillement le plus tôt possible ;
  • Faire connaître les candidats aux élections de colline ou de quartier deux semaines avant la date du scrutin ;
  •  Vérifier le matériel électoral avant de les transporter vers les CECI.