Point de presse du Président de la CENI: Bilan de l’enrôlement partiel du 9 au 12 décembre et de l’affichage des listes électorales provisoires.



Le Président de la CENI, le Docteur Pierre Claver KAZIHISE a tenu un point de presse, lundi le 30 décembre 2019, au cours duquel il a annoncé le bilan de l’enrôlement partiel et de l’affichage des listes électorales provisoires qui s’est déroulé du 9 au 12 décembre 2019.

Dans les 3807 centres d’inscriptions se trouvant dans tout le  pays, cent dix sept mille huit cent soixante trois (117.863) personnes se sont faits enregistrés dont 52.343 femmes et 65.520 hommes. Notons que 5.000.742 électeurs étaient déjà inscrits dans le fichier électoral provisoire, c’est-à-dire ceux qui se sont fait inscrire  lors du Référendum de 2018. Les nouveaux inscrits représentent 2,35 % de ceux qui l’étaient déjà.

PDF Embedder requires a url attribute

Le Président de la CENI a indiqué que dans l’ensemble ce travail s’est bien déroulé. Sept mille six cent quatorze (7.614) agents recenseurs étaient affectés à ce travail. Les membres des  Commissions Electorales Communales Indépendantes (CECI) et  des Commissions Electorales Provinciales Indépendantes (CEPI) ainsi que les cadres de la CENI, assurant la supervision de ce travail.

En ce qui concerne l’affichage des listes électorales provisoires, certaines corrections et réaménagements ont été effectués.  Il s’agit notamment :

  •  des omissions : des électeurs qui ne se sont pas retrouvés sur les listes électorales provisoires, alors qu’ils s’étaient fait inscrire en 2018, 2.768 cas, ont été identifiés ;
  •  des corrections : 26.011 corrections ont été notées et seront effectuées avant l’élaboration des listes électorales définitives ;
  •  des radiations : 1.727 cas de radiation ont été suggérés ;
  •  des transferts : 63.013 électeurs ont demandé  des transferts vers d’autres centres de vote, pour des raisons multiples.

Quant à l’observation de ces deux activités, nous notons ce qui suit : 15 partis politiques, 29 organisations de la société civile et une confession religieuse  ont envoyé leurs observateurs sur terrain, au total 15.491 observateurs ont été déployés.

Le Président de la CENI a tenu à préciser que sur tous ces observateurs un seul parti politique et deux organisations de la société civile  ont produit et transmis leurs observations à la CENI. Une autre association a transmis ses observations par voie électronique, difficile donc d’en confirmer l’authenticité.

Signalons qu’il ya deux partis politiques et deux organisations de la société civile qui ont demandé des accréditations pour être observateurs mais ne sont pas venus les retirer à la CENI.

Le président de la CENI a profité de ce point de presse, pour remercier les Responsables chargés de l’Administration, de l’Education, de la Sécurité et ceux de la Justice qui ont beaucoup collaboré avec la CENI pour la bonne réalisation de ce travail ; sans oublier les citoyens burundais qui ont répondu à l’appel lancé par la CENI.