Retraite d’imprégnation des Membres et de tout le personnel de la CENI en administration électorale.

La Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, a organisé du 12 au13 décembre 2018, à Gitega, une retraite d’imprégnation de ses Membres et de tout son personnel en administration électorale. </img1335|center>

Cette retraite fait suite à celle qui a eu lieu à Ngozi au mois d’octobre 2018 et qui regroupait les Commissaires de la CENI et les chefs de service.
Dans son mot d’accueil, le conseiller principal du Gouverneur de la province de Gitega, a souligné que le bon déroulement du processus électoral exige une préparation minutieuse et puisque la CENI s’y met à temps, le résultat sera satisfaisant. Il a toutefois souligné l’importance de penser aussi à informer et sensibiliser la population en matière électorale.

<img1334|left>La retraite de Gitega a été une occasion de faire connaissance entre les nouveaux Commissaires de la CENI et les Responsables des structures légères des Commissions Electorales Provinciales Indépendantes ( CEPI) , comme l’a fait remarquer le Président de la CENI dans son discours d’ouverture.
Le président de la CENI, le Dr. KAZIHISE Pierre Claver a indiqué que tout le personnel de la CENI a besoin d’approfondir les connaissances en administration électorale. Des formations du genre devront aussi être dispensées à certains partenaires électoraux.</img1334|left>

Les thèmes qui ont été développés sont les suivants :
– La communication non violente en politique ;
– Les élections à l’épreuve des médias et des réseaux sociaux : pièges, défis et dangers de la manipulation et de la désinformation ;
– Les conflits liés au cycle électoral ;
– Les violences liées au cycle électoral ;
– Le circuit du vote ;
– L’organisation et les outils d’enrôlement ;
– La transmission et la centralisation des résultats ;
– L’observation électorale : de la préparation opératoire à l’observation proprement dite.
Les exposés sur ces thèmes, présentés par des cadres expérimentés de la CENI, ont été suivis par des échanges et débats.

Voici certaines des recommandations issues des échanges et débats :
– Opérer le choix des membres des bureaux de vote en tenant compte de leur moralité ;
– Approfondir la formation des membres de bureaux de vote ;
– Alléger l’enveloppe de transmission à donner à la cour constitutionnelle et y mettre uniquement le procès verbal des opérations de vote et des résultats, les autres éléments de preuves pouvant être fournis après réclamation ;
– Centraliser les procès verbaux des résultats de vote par centre de vote avant de les amener à la Commission Electorale Communale Indépendante ;
– Instaurer dans le cadre légal des élections l’entité Centre de Vote pour faciliter l’opération de centralisation des résultats de vote ;
– Valider la fiche de l’observation électorale pour qu’elle soit uniforme pour tous les observateurs et préciser sa finalité .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.