Atelier de validation des modules d’éducation civique et électorale

Du 3 au 4 novembre 2009, s’est tenu dans les enceintes du centre suédois de Bujumbura, un atelier de validation des modules d’éducation civique et électorale.
Cet atelier était organisé par la Commission Electorale Nationale Indépendante avec l’appui financier de l’ONG américaine IFES.

Ont participé à cet atelier : les Membres de la CENI, les cadres de la CENI, les représentants de la présidence, de la 1ière et 2ième vice-présidence, les représentants de certains ministères dont le ministère de l’intérieur, les représentants des partis politiques, des organisations de la société civile et des représentants des confessions religieuses.

Au cours de ces deux jours, six modules ont été soumis à l’étude pour analyse et adoption. Il s’agit des modules suivants : le système électoral du Burundi ; les innovations du nouveau code électoral par rapport au code électoral de 2005 ; le cycle électoral : cas du Burundi ; le déroulement des opérations de vote, l’observation électorale et le module gestion des conflits électoraux.

Soulignons que l’éducation civique et électorale fait partie du cycle électoral et contribue au succès des élections. C’est une activité importante surtout dans les jeunes démocraties comme celle du Burundi.

C’est une phase importante du cycle électoral parce qu’elle contribue notamment pour s’assurer de :
– l’accès égal des électeurs à la même information ;
– l’égalité des chances des partis politiques et des candidats ;
– un climat serein et apaisé avant, pendant et après les élections ;
– le succès de l’organisation des élections.

En quelques mots, l’éducation civique et électorale permet à l’électeur de poser correctement le geste électoral, en connaissance de cause et en toute sérénité .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.